Les arbres nus

21 février 2013

Les arbres nus devant nos fenêtres
Immuables témoins
De nos vies de cinglés,
Passées à courir,
A s’agiter
A travailler
A user
A s’user
A singer.

A s’éteindre.

A regretter de ne s’être que trop peu étreints.

Les arbres nus devant nos fenêtres
Immuables témoins
De générations de vies de cinglés qu’ils enterreront.