Pilule

5 novembre 2013

« Quand j’étais petit, j’ai piqué deux pilules contraceptives à ma mère. J’voulais goûter ! Elle en avalait chaque jour, elle  !
Quelques années plus tard, je croyais que c’était à cause de ces deux pilules que ma barbe ne poussait pas – ou si peu. Et j’avais peur d’avoir les seins qui poussent. » D.

« Je croyais que je pourrais changer de prénom à l’âge adulte. Je nous voyais tous, en file indienne, au guichet des « changements de prénom ». Je croyais que je pourrais m’appeler Michel. J’ai été déçu quand ma mère m’a expliqué que, toute ma vie, je m’appellerais Yvan. Yvan… » Y.

« Je ne croyais pas que j’allais grandir. J’imaginais qu’il y avait un réservoir de Sophie avec un exemplaire de chaque âge. Une Sophie de six ans, une de dix, une de vingt, une de quarante. » S.

« Je croyais, à l’école secondaire, que les filles qui avaient perdu leur virginité, marchaient les jambes écartées. » X

« Je croyais que, d’où il était, mon grand-père pouvait me voir. Les premières fois que je faisais l’amour, je devais me concentrer très fort pour ne pas y penser, à mon grand-père. J’ai réussi petit à petit à me convaincre que son âme ne pouvait peut-être pas traverser le toit. » M.

 

Quelques-unes (mais pas toutes) sont publiées dans Je croyais que, Ed. Slatkine, 2010

Publicités

Zizi

8 juillet 2013

Si je m’asseyais sur une chaise précédemment occupée par un homme, je croyais que j’allais tomber enceinte.

Si une femme enceinte se teignait les cheveux, je croyais que le bébé aurait la couleur de la teinture.

Je croyais que les bébés naissaient sans sexe. Que les parents pouvaient choisir, à la naissance, s’ils voulaient une fille ou un garçon. Selon la demande, le médecin tirait avec une pince pour faire un zizi.

Je croyais que je n’avais pas de zizi parce que j’étais encore trop petite.

 

Cheveux

26 juin 2012

« Je croyais que si je mettais trop de gel, je serais chauve à 18 ans. »

« Je croyais que tous nos cheveux étaient stockés en pelotes dans la tête et qu’ils sortaient au fur et à mesure. »

« Je croyais que si une femme enceinte se teignait les cheveux, les cheveux du bébé auraient la couleur de la teinture. »

« Je croyais qu’en me lavant les cheveux à l’eau trop chaude, j’allais devenir folle. Encore maintenant, je fais preuve de prudence. »

Télé

25 octobre 2011

« Je croyais que mes programmes télévisés favoris attendaient que je sois rentré de l’école pour commencer. »

« Je croyais qu’on disait les dessins allumés ».

« Je croyais à l’existence de la caverne enchantée. »

« Je croyais que les armures des Chevaliers du Zodiak existaient vraiment, mais qu’on ne les avait pas encore découvertes. »

« Je croyais qu’en l’an 2000 les voitures voleraient. »

« Je croyais que les acteurs habitaient dans la télé. »

« Je croyais que tout ce qui passait à la TV passait à la radio. Et vice versa. »

 » Quand je voyais les publicités sur les eaux minérales, avec toutes ces bulles, je croyais qu’il existait des sources d’eau gazeuse. »

Boire ou ne pas boire

8 août 2011

« Je croyais que les drogueries vendaient de la drogue. En particulier Sunstore à la Migros. Et ma mère qui m’envoyait y acheter de la Terre de Sommière! »

« Parce que ma mère ne buvait pas, parce qu’elle ne fumait pas, je croyais que c’était interdit aux femmes. »

« Je crois que le vin rouge, c’ est bon pour le moral. »

« Je croyais que la sambucca, c’était de l’alcool d’osso-buco. »

« Je croyais que si tu buvais trop d’eau, t’aurais du calcaire qui te boucherait les entrailles et que seul Calgon pourrait quelque chose pour toi. »

Je croyais que, Ed. Slatkine

Noir/blanc

23 mai 2011

« Je croyais que les êtres humains avaient une ampoule dans l’estomac.
L’ampoule des blancs était allumée, celle des noirs éteinte. »

Une petite fille de couleur

« Je croyais que sur la terre, il existait toujours deux personnes identiques,
une en noire, une en blanc ».

Une petite madame qui a grandi