Le 25 juillet 2010, Fémina

« Des éclats de rire qui s’envolent dans la pièce. Des doigts qui jouent avec de longues mèches brunes. Un regard vif, malicieux, pétillant, tendre qui saisit les instants du quotidien, les croque, les épingle. (…)

D’une écriture fraîche et spontanée, légère, pleine de poésie et de tendresse, Mélanie Richoz met en lumière des bouts de vie. Son but : saisir l’immédiateté. (…)

En couchant des histoires sur le papier, Mélanie Richoz se libère. Elle vide son stock, comme une pile de linge plié qu’il faut ranger dans les armoirs pour laisser la place à d’autres pièces. Elle rit. Comparer des mots à du linge l’amuse. »

Le 3 août 2009, Migros MagazineLaurence Caille

 

« Elle emmène son carnet partout avec elle. De temps en temps, elle dégaine son stylo et «arrête le temps», comme elle le décrit elle-même. En quelques mots, Mélanie Richoz note tous ces petits riens qui la touchent. Une larme au coin d’un œil ou des crevettes à l’ail sont autant de points de départ vers des réflexions souvent piquantes, toujours brèves et incisives.(…) »

Le 2.12.2008, Les Quotidiennes, Sandra Weber

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :