Apollo, 2020

16 février 2020

Parution : mai 2020

Dans le miroir,
mon corps,
mon corps de femme.
Dans mon corps,
ma tête de mère,
encore.

Illustrée par la sensibilité espiègle de Kotimi, la plume de Mélanie Richoz frôle ici la poésie pour dessiner en creux le bouleversement des êtres à la naissance d’un enfant. 

Evénements :

Vernissage
3 juillet 2020, Ebullition, Bulle :
17h45, ouverture des portes
18h, performance avec Emilie Zoé et Kotimi
18h45 – 20h, apéro & dédicaces

Dédicaces
4 juillet 2020 (11h-12h), Librairie du Vieux Comté, Bulle avec Kotimi

Presse :

RTS – Vertigo, 22 mai 2020, avec Laurence Froidevaux

QWERTZ, Marlène Métrailler, mai 2020

« L’irruption d’un enfant dans une vie de femme, une vie de couple, dans la vie du monde… Entre humour et inquiétude, méditation et quotidien, un long et fantasque poème d’une tendresse bouleversante, délicatement illustré dans le même esprit par @kotimi_art. Et un ouvrage ravissant, cadeau idéal pour de jeunes parents ! »

Payot, Joëlle Brack, juin 2020

Radio Fribourg, 25 mai 2020, avec Amaëlle

La Liberté, Elisabeth Haas, 23 mai 2020

Apollo est une lettre, une lettre à l’enfant, une lettre au petit garçon, un récit intime, touchant, inclassable et si beau, si pudique, libre, un acte d’amour feutré, un temps suspendu, volé, d’une mère, de parents pour son/leur fils, pour celui qui l’a fait mère/parents, qui l’a fait naître, qui lui a rendu son droit d‘être femme aussi, d’aimer, d’être aimée. Apollo est un chant, un trait de fusain, l’art merveilleux et sensible, rieur et fragile de Kotimi. Ses illustrations épurées, quasi enfantines, humaines sont un fil d’Ariane, le trait d’émotion, une touche de rose dans le coton de soi, le lien à une linea-negra disparue au détour d’un matin, au détour d’une naissance.

Le Petit Carré Jaune, 18 mai 2020

« Je ne sais pas comment en parler car il est difficile à décrire. Un OVLI comme je dis parfois (Objet Livresque Non Identifié). C’est un livre qui ne s’explique pas… il se ressent. »

Cathjack, 19 mai 2020

RTS -12h30, 14 mai 2020, invitées culturelles de Coralie Claude

« Un hymne à l’amour, l’amour maternel, mais aussi l’amour pour l’homme, le père de l’enfant. »

Mémos-Emoi, 12 mai 2020

Bon de commande sur le site Slatkine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :