Pilule

5 novembre 2013

« Quand j’étais petit, j’ai piqué deux pilules contraceptives à ma mère. J’voulais goûter ! Elle en avalait chaque jour, elle  !
Quelques années plus tard, je croyais que c’était à cause de ces deux pilules que ma barbe ne poussait pas – ou si peu. Et j’avais peur d’avoir les seins qui poussent. » D.

« Je croyais que je pourrais changer de prénom à l’âge adulte. Je nous voyais tous, en file indienne, au guichet des « changements de prénom ». Je croyais que je pourrais m’appeler Michel. J’ai été déçu quand ma mère m’a expliqué que, toute ma vie, je m’appellerais Yvan. Yvan… » Y.

« Je ne croyais pas que j’allais grandir. J’imaginais qu’il y avait un réservoir de Sophie avec un exemplaire de chaque âge. Une Sophie de six ans, une de dix, une de vingt, une de quarante. » S.

« Je croyais, à l’école secondaire, que les filles qui avaient perdu leur virginité, marchaient les jambes écartées. » X

« Je croyais que, d’où il était, mon grand-père pouvait me voir. Les premières fois que je faisais l’amour, je devais me concentrer très fort pour ne pas y penser, à mon grand-père. J’ai réussi petit à petit à me convaincre que son âme ne pouvait peut-être pas traverser le toit. » M.

 

Quelques-unes (mais pas toutes) sont publiées dans Je croyais que, Ed. Slatkine, 2010

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :