La petite

15 février 2013

Cachée derrière les jambes de son père, elle me regarde avec ses yeux noirs et humides. Elle refuse de me parler. De me dire son prénom. Motus et bouche cousue.

Je m’éloigne, m’assois sur le grand banc en bois, sous le manguier. Je l’aperçois soudain à l’autre extrémité. Elle m’espionne. M’imite. Croise, décroise les jambes. Enlève ses sandalettes. Joue des chevilles. Elle essaie de faire une tresse avec ses cheveux noirs qu’elle rassemble sur le côté, comme moi. Je me racle la gorge, elle aussi. Et vice versa. Tout plein de fois, avec tout plein de rires. Jusqu’à l’arrivée du taxi.

Je me lève, m’installe à la place du passager. La petite reste sur le banc mais elle agite sa main en signe d’au revoir. Je descends la vitre, j’enlève mon chapeau et la salue.
Elle sourit en agitant encore sa petite main…

L’essentiel n’est pas dans ce qui se dit mais dans ce qui se partage.

Publicités

2 Réponses to “La petite”

  1. poupette Says:

    trop beau ton article, c’est vrai, parfois l’on a pas besoin de se parler pour s’exprimer

  2. lucie Says:

    apprivoiser un enfant…


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :