Tatouage

10 juillet 2012

Remi a quatre ans et demi. Le genre de petit gars qui, à la première séance, se cache dans les jupons de sa mère. Qui refuse de me regarder. De me parler. De me répondre. Qui boude et qui fronce du sourcil.

Le genre de petit gars qui, les semaines suivantes, quitte sa mère sans lui dire au revoir. Qui crise à l’heure où elle vient le rechercher. Qui, chaque matin, demande « C’est jeudi aujourd’hui ? ». Qui, tous les jeudis justement, tient à s’habiller tout seul, de la tête aux pieds, avec des habits que je n’ai surtout jamais vus.

Aujourd’hui, il est pressé d’enlever sa veste pour me montrer son nouveau pull : « Regarde, là, c’est une tête de mort et là, une voiture de course. Je l’ai choisi pour toi, ce pull ». Puis il retrousse sa manche. Sur son bras, un tatouage : « T’as vu, c’est un serpent. Ça aussi c’est pour toi. ».

Les filles ne mesurent peut-être pas toujours ce que les garçons font pour elles, non ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :