Le père

10 février 2012

Il est venu. Il est là. Il s’est fait tout beau dans sa chemise et son veston sombre. Il se tient droit au milieu de la foule. Une foule qui a l’habitude des spectacles. D’une attitude très à propos, il joue au spectateur. Et il joue bien parce qu’il a vraiment l’air d’en être un. Distant, détaché. Un peu curieux, un peu pressé.

Mais si on le regarde un tant soit peu, on voit des soleils à l’intérieur. Des soleils de Turquie. Des soleils d’un amour paternel. Retenu, discret. Étouffé. Mais puissant comme la lumière. Ce n’est pas un spectateur lambda mais un père.

Un père qui vient voir danser sa fille pour la première fois.

Publicités

3 Réponses to “Le père”

  1. Farfelut Says:

    A chaque lecture, l’émotion me prend… C’est marrant il est passé aujourd’hui à la casa PelMel:; je pensais que tous les fusibles avaient explosé et j’avais besoin d’aide. Ni une, ni deux, l’air de rien, la lumière est revenue… ; )

  2. Nilufer Says:

    Arf, moi aussi l’émotion me monte aux yeux !


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :