Bon nombre d’abrutis

9 octobre 2011

La prise des repas est laborieuse pour Le p’tit Samuel. Il se lève de table, renverse son verre, mange avec les doigts et se salit à chaque repas.

Afin d’entraîner l’utilisation de couteau et fourchette, il prend aujourd’hui son goûter en thérapie. Des p’tits pains au lait ! Je salive, m’extasie :
« Mmmee, ça a l’air bon ! ».

Gentleman (comme à son habitude), il me tend l’assiette, surplombée de morceaux à peine découpés :
« Fais comme chez toi ! Sers-toi. ».

Puis il chantonne :
« Tiens, je pourrais même nous préparer une deuxième assiette. »
Et, appliqué, il continue sa tâche.

Je lui propose un sirop qu’il accepte d’une fine politesse.

Un joli moment.
Il est content. Moi aussi.

« T’es un amour, Samuel : tu partages, tu dis s’il te plaît, merci… Un amour ! ».

« Oh, mais tu sais, je partage pas avec tout le monde », rétorque-t-il.
« Ah, non ! Pourquoi ? », demandé-je.
« Parce qu’il y a quand même bon nombre d’abrutis qui emmerdent le monde. », lance-t-il d’une petite voix spontanée avant de mordre à pleines dents dans un morceau de petit pain.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :