La professionnelle

13 août 2011

Désirs qui frémissent et se glissent sur l’eau calme et noire du lac.

Mains fébriles. Délicates, innocentes. Qui crépitent sur la peau des corps allongés, effacés dans la nuit. Qui effleurent, caressent.

Des lèvres se mobilisent. Une voix perce le silence :
– On voit que t’es une professionnelle, toi !

Un corps stupéfait tétanisé outré choqué interloqué inquiet se redresse sur son fessier, panique, interroge :
– Tu penses que… que je… je… Euh, je crois qu’on s’est mal compris. Tu insinues que je suis une… une professionnelle ? Par professionnelle… Euh, tu entends… prostituée ?

– Mais non ! On voit que t’es une professionnelle, que tu travailles dans le monde médical, avec des gens, que t’as l’habitude du contact. Parce que tu as le geste tendre.

Des bouches rient aux éclats, hésitent.
Se mangent.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :