L’insolente

3 février 2011

Stop ! Cesse de m’casser les pieds. Je ne t’ai pas oubliée. Un peu de souplesse, s’il te plaît. Laisse-moi respirer. Tu m’connais, tu peux compter sur moi. J’aurai certainement un peu de retard, je te l’accorde. Comme d’habitude. Ne m’en tiens pas rigueur. Je t’en prie.

Tu ripostes…

Pour qui te prends-tu ? Tu exagères. Ces airs que tu t’donnes. Quel culot. Insolente, va ! Et tu m’souris… Tu me cherches, c’est ça, hein ? Tu me nargues, ouverte et allongée sur la table du salon… Me bouffer mon fric, c’est tout ce à quoi tu aspires. Tsss. Tu crois quoi, je n’suis pas dupe.

Tu veux m’faire chanter, c’est ça. Arrête ! J’ai dit arrête. Avec ta soif de déclarations et ce besoin irrépréhensible de vouloir faire le bilan et régler nos comptes. Stop, STOP. Tu veux juste savoir combien j’gagne ? Tu es vénale. L’oseille, toujours l’oseille. Espèce de garce !

Quoi ? Je te froisse peut-être. M’en fous. D’ailleurs, si tu continues, je t’chiffonne et te jette à la corbeille, satanée feuille d’impôts !

Publicités

2 Réponses to “L’insolente”


  1. J’aime beaucoupe la malice de ton écriture…


    • Quand on me demande quel(s) mot(s) j’aime, je ne sais jamais.
      Je me rends compte, en lisant ton commentaire, que j’aime le mot « malice ».
      Parce qu’en plus du sens, il glisse sous la langue et tire les zygomatiques.
      Malice, malice !
      Merci Stéphane.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :