P’tit Jésus ?

22 décembre 2010

Leur cocon familial est en lambeaux. Ils ne sont plus d’accord sur rien –l’ont-ils été une fois ?. Ils ne partagent plus rien, à l’exception d’un lit conjugal froid, occupé à intermittence. Le seul projet susceptible de les rapprocher, leur semble-t-il –ou semble-t-il à Madame, est la conception d’un troisième enfant.
Un troisième enfant pour les aider à s’aimer à nouveau.
A s’aimer mieux.
Plus.
A s’aimer tout court.

La grossesse est cependant difficile. Alitée dès le cinquième mois, la mère prend exagérément du poids et se noie dans de sourdes lamentations de baleine esseulée.
Le père, aussi impuissant qu’absent, s’enfonce dans un mutisme presque tombal.
Entre eux, se creuse un océan, berceau du petit traitre qui débarque prématurément avec un lot de complications.

P’tit Juda, ce n’était pas toi qu’on attendait…

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :